La cohésion, une valeur militaire sûre.



Si je devais résumer par un seul mot les 20 années que j’ai passées à servir avec honneur la France et son Drapeau en métropole ou à l’étranger, j’emploierais le mot “Cohésion”.

La fosse à chars – Parcours d’obstacles

Cette valeur est plutôt rare dans notre société contemporaine, où tout tourne autour de l’égocentrisme ou le nombrilisme des réseaux sociaux et des selfies… C’est pourtant à l’armée que j’ai appris que l’élément indissociable était le binôme (c’est le trinôme aujourd’hui !). On galère peut-être, mais en s’entraidant on s’en sort et on en rigole plus tard.

Cette cohésion est restée l’une de mes valeurs intrinsèques, avec celle du culte de la mission, résumée chez les sous-officiers (ou officiers mariniers) ainsi : “t’es sous-off, tu te démerdes”… De ma petite expérience du salariat privé, ces valeurs sont très recherchées par les employeurs car l’esprit collectif est bien plus efficace que le brillant intellectuel arriviste.

Bref… Dans ma 2ème partie de carrière, je m’attache à éduquer financièrement les personnes que je rencontre. J’anime des conférences sur l’importance de mettre en place dès son entrée dans la vie active des solutions d’épargne long terme qui permettront d’appliquer “la magie des intérêts composés” (8e merveille du Monde selon Albert Einstein).

Je mets en garde mes investisseurs, avant de les orienter vers un placement financier, que les performances passées ne préjugent pas des performances futures… Je vais plus loin en leur expliquant que cette phrase pourrait s’appliquer à leur régime de retraite (peut-être d’ici peu d’ailleurs…) et que, même si les militaires sont les seuls à avoir dans leur contrat de travail l’éventualité du sacrifice ultime, cela n’empêchera pas le pouvoir politique d’aligner tous ces différents régimes de retraite au nom de l’égalité (ou de l’équité). Qui sait de quoi demain sera fait ? Qui sait qu’entre le dernier salaire perçu et la 1re pension de retraite, la différence est généralement de 60% ? Vous allez pouvoir vous contenter de 40% de votre dernier salaire pour vivre dignement ?

Je souhaite dorénavant mettre mes connaissances dans la gestion des finances personnelles au profit de mes camarades militaires (cela inclut bien évidemment les gendarmes). Je vais aller à la rencontre de cette communauté qui, aujourd’hui, est fortement employée entre les opérations extérieures et intérieures, les exercices et manœuvres, les stages et missions. Autant dire que les permissions ne donnent pas envie de se pencher sur sa retraite !

Je vous proposerai gratuitement un bilan de votre situation personnelle et vous présenterai une stratégie patrimoniale élaborée en fonction de vos projets. Vous aurez toutes les cartes en main pour décider si je peux être la 2e moitié d’un binôme dont la mission sera de pouvoir profiter de la retraite le plus tôt possible sans avoir à compter ses dépenses quotidiennes.

Pour cela, j’en appelle à la force des membres qui composent ma communauté LinkedIn : Recommandez-moi auprès des militaires qui souhaitent passer à l’action maintenant et pas dans 20 ans ! Rencontrons-nous en visioconférence ou à l’occasion de mes conférences. Impliquez votre hiérarchie car il en va de vos conditions de vie et de celle de votre famille présente ou à venir…

Pour conclure, les entrepreneurs font souvent face aux critiques mais pas autant que “le monde de la finance”. Je rassemble à moi seul ces deux caractéristiques dans mon activité. Je voudrais donc montrer que la cohésion ne s’arrête pas quand on “réintègre le paquo” et je m’engage donc devant vous à verser chaque année 10% de mon chiffre d’affaires à deux associations œuvrant au profit de la communauté militaire :

Je terminerais par deux citations que je vous laisse interpréter : “Si c’était si facile, tout le monde le ferait” et “Seul on avance plus vite, ensemble on va plus loin”.

A très vite !



février 17, 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *